Extrait DNA 01.10.2015 – BOUXWILLER Gare routière

BOUXWILLER – Gare routière Terminus le 2 novembre

Lancé en août dernier, le chantier de la gare routière de Bouxwiller s’achèvera très prochainement. Les bus de ramassage scolaire assurant les déplacements des élèves des trois établissements d’enseignement secondaire de Bouxwiller entreront en gare, rue de Babenhausen, le 2 novembre prochain.

À compter du 2 novembre , jour de rentrée après les vacances scolaires de la Toussaint, le ramassage scolaire des élèves du collège du Bastberg et de ceux des lycées Adrien-Zeller et Schattenmann se fera rue de Babenhausen.

Actuellement, 1 100 élèves empruntent chaque jour 20 bus. « Suite aux travaux de la place du Château, ce ramassage scolaire se faisait déjà rue de Babenhausen. Avec les travaux d’assainissement de cette voie, il a été transféré rue du Clos-des-Seigneurs », rappelle l’adjoint au maire Marc Heintz. Précisant que cette rue se situe dans un quartier résidentiel. « Là, les bus retourneront rue de Babenhausen. » Pour des questions de sécurité et de fluidité du trafic, les élus avaient décidé d’aménager une nouvelle gare routière rue de Babenhausen, en mars dernier.

710 000 € HT

Inscrit au contrat de territoire (2014-2016), ce projet se chiffre à 710 000 € HT. « Aides déduites, 50 % de cette somme reste à la charge de la commune », fait savoir Jérôme Thien, agent de développement durable à la ville de Bouxwiller.

Débuté le 3 août dernier, ce chantier « a été réalisé dans les délais », martèle Jérôme Thien. Pour le maître d’œuvre Fabrice Meyer du cabinet M2I, la principale difficulté de ce chantier a justement été de respecter les délais, les travaux d’assainissement de la rue de Babenhausen (331 000 € HT) ayant pris un peu de retard. L’autre grande difficulté : « Mener à bien ce chantier en tenant compte du flux des scolaires, notamment, qui ont continué à fréquenter les équipements sportifs (centre nautique, gymnase). Et puis il a fallu tenir compte de la proximité de la caserne des sapeurs-pompiers ».

Six mois de travaux

Ce chantier, qui aura duré six mois, permettra « aux bus de déposer et de chercher les élèves en toute sécurité ». Marc Heintz explique : « Les bus arrivent par la rue d’Obermodern, passent deux plateaux, installés pour réduire la vitesse, empruntent une chicane, puis le rond-point pour faire demi-tour et entrent dans la voie pavée qui leur est dédiée ». De son côté, Jérôme Thien ajoute notamment que la « route est à circulation apaisée » et que « la chaussée a été réduite à 5,5 m pour favoriser le ralentissement des bus et des voitures ». Ces indications données, l’élu fait savoir que ces travaux ont été réalisés en tenant compte d’une possible augmentation du trafic. « Si besoin, on pourra réaménager des quais. »

Lors d’une récente réunion de chantier, un point a été fait sur les derniers travaux à réaliser. Il a été question de mise en place de la couche de roulement. « Il faut aussi terminer les arrêts, installer le mobilier (abris d’arrêt de bus, bancs) et l’éclairage. » Et Marc Heintz de préciser que l’éclairage ne fonctionnera que durant les horaires d’utilisation des quais, le matin et le soir, à l’arrivée et à la sortie des élèves. Quant à l’aménagement végétal, il sera réalisé dans la foulée. « Le giratoire menant rue Geyling sera végétalisé et une aire de jeux pour les enfants sera aménagée à la hauteur du gymnase. »